Comprendre le transport par fret aérien Procédure-Prix-Temps de transit-Incoterms

Comprendre le transport par fret aérien : Procédure – Prix – Temps de transit – Incoterms

La demande de devis et la commande de produit

Lorsque votre choix de transport de marchandises se porte sur le fret aérien, veillez tout d'abord à négocier, ou du moins à discuter avec votre fournisseur provenant de l'étranger, afin de s'assurer que ce dernier se conforme à l'ensemble des exigences imposé par fret aérien. Si vous choisissez ce moyen de transport, vous devez impérativement obtenir l'accord de votre fournisseur, le transport aérien étant une opération à double sens.

courrier-transportant-commande-livrant-colis-service-livraison-express-fret-logistique-distribution-fret-aerien-concept-courrier-postal-mondial

Mais avant d'expédier vos marchandises, différentes missions doivent être suivies avec attention. Les voici ci-dessous :

  • Rechercher le bon fournisseur, qui répondra à vos besoins : Il est important de réaliser une étude de marché la plus complète possible, afin de déterminer le profil du fournisseur qui s'adaptera le plus à votre demande et aux valeurs de votre société.

Conseil DocShipper : Pour vos recherches de fournisseurs, n'hésitez pas à contacter nos agents DocShipper ! Notre département sourcing vous aidera à trouver le fournisseur qui correspondra le plus à vos besoins.

  • Décider des incoterms : Tout au long des opérations de transports, ces termes commerciaux internationaux déterminent la distribution des risques. Il est primordial de choisir correctement les termes que vous allez employer, afin qu'ils répondent convenablement à vos intérêts, et qu'ils respectent les accords avec votre fournisseur.

Info DocShipper  : Pour en savoir davantage sur les incoterms, consultez notre article "Tout savoir sur les incoterms".

  • Faire appel à un transitaire : Votre transitaire peut être en capacité d'assurer une liaison directe avec votre fournisseur
  • Fournir des documents commerciaux : De nombreux documents doivent être fournis lors du transport de vos marchandises, et le fret aérien n'échappe pas à ces documentations. Pour vous éviter cette tâche parfois assez compliqué, de nombreux transitaires s'occupent de vos papiers directement avec votre fournisseur. Ils s'assurent également que l'opération ne rencontre pas de retards ou de surcoûts imprévus.

Conseil DocShipper : Pour toutes vos opérations logistiques, n'hésitez pas à contacter nos agents DocShipper ! Notre département logistique vous accompagnera dans toutes vos démarches concernant l'expédition de vos produits.

Toutefois, si vous ne souhaitez pas utiliser le fret aérien, de multiples alternatives sont possibles :

  • La solution air-mer : Il s'agit d'un mélange du fret maritime et du fret aérien.
  • Le fret maritime : Moins rapide que le fret aérien, ce type de transport de marchandise s'expose à davantage de retards. Il est cependant moins coûteux.

Info DocShipper  : Pour en savoir davantage sur le transport de marchandise via fret maritime, n'hésitez pas à consulter notre article "Fret maritime : Délai - Documents - Conseils - Procédure"

Comprendre les propriétés du fret aérien

Il est important de comprendre en intégralité le processus de fonctionnement du fret aérien avant de conclure tout accord, ainsi que l'impact que peut avoir ce mode de transport sur vos marchandises.

Cela comprend donc d'effectuer de multiples recherches sur les points suivants :

  • Le fonctionnement des rapports volumétriques : Lors d'envoi de biens par fret aérien, ce ne sont pas uniquement les kilogrammes de votre marchandises qui doivent être payé, mais plutôt le rapport des kilogrammes et de la place que prennent vos biens dans l'avion.
  • Les conteneurs pour transporter vos marchandises via fret aérien : le fret aérien peut être transporté dans une unité de chargement (ULD, de l'anglais Unit Load Device) à l'aide de palette ou en vrac. Veillez également à vérifier l'éligibilité de votre produit au transport aérien. En effet, il existe de nombreuses restrictions qui se basent sur la largeur, la longueur et la hauteur de votre marchandise.
  • La réglementation en termes de sûreté : Votre marchandise doit être examiné impérativement avant d'être exporté. Divers contrôles sont possibles :
    • Examen "à la pièce" : chacune des boîtes ou chacun des articles sont contrôlés
    • Examen "consolidé" : il concerne les bien dits "homogènes", qui sont emballés sur des boites empilées, des palettes, ou emballés dans des unités de chargement (ULD ou du plastique.
    • Examen en tant "qu'expéditeur connu approuvé" : cela signifie que les marchandises provenant de ces entreprises ne requiert pas d'examen complémentaire en amont de son embarquement dans l'avion.

Par exemple, si votre marchandise se trouvent sur des palettes, il est important qu'elle respecte les dimensions de 1,20m x 1,20m x 1,53m, et qu'elle n'excède par 1 000 kg, afin qu'elle puisse être soumise à l'examen au rayon X.

avion-isometrique

Remarque DocShipper : Vos marchandises nécessitant un passage au sein d'un détecteur de métaux doivent impérativement être sur des palettes en plastique, ou dans des cartons. Les palettes en bois sont en effet susceptibles d'avoir des clous.

Si votre marchandise doit être remballées, ce sont les exportateurs qui devront en supporter les coûts.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 24H

L'emballage du fret aérien

Avant d'emballer vos marchandises, vous devez impérativement respecter les étapes suivantes :

  • Renseignez-vous des restrictions éventuelles applicables au transport aérien auprès de votre fournisseur. Bien entendu, votre marchandise doit pouvoir entrer dans l'avion, et être prête à passer au rayon X.
  • Comparer et analyser les différents services. De multiples options et routes aériennes existent dans le monde. Cependant, le secteur aérien a subit un changement important à la suite de la pandémie du COVID-19. Les options de transport aérien sont devenues limitées, et les sociétés présentes sur le marché international ont du s'adapter et réfléchir à de nouveaux moyens de transport pour leurs biens.
  • Choisir le bon itinéraire : De manière général, vous avez le choix entre de multiples compagnies aériennes, chacune proposant un temps de transit et un itinéraire différent. L'itinéraire choisit doit être au meilleur prix vis-à-vis du temps de transit. Cela correspond au modèle du transport de passagers. Notez en effet que 80 % du fret aérien Australien arrive via des vols commerciaux.

illustration-empilement-carton

Organisation de l'expédition

Lorsque votre marchandise est emballée, votre transitaire doit organiser l'expédition. Pour cette étape, de nombreux documents doivent être fournis. Par exemple, l'importation de produit en Australie nécessite ces documents suivants :

  • La facture commerciale : Certainement le document représentant la plus grande importance en ce qui concerne l'expédition. Elle mentionne les différents produits achetés, le nom des fournisseurs, ainsi que chacun des termes et conditions entre le vendeur et l'acheteur.
  • La liste de colisage : elle mentionne chacun des détails de la marchandise, notamment la manière dont celle-ci est emballée.
  • Le certificat d'origine : lorsque votre marchandise est en provenance d'un pays dit de "libre-échange", dans notre cas, lorsque votre produit provient d'un pays ayant un accord de libre-échange avec l'Australie, ce certificat sera nécessaire afin de ne pas régler des droits de douane dispensables. Pour le moment, il n'existe pas d'accord de libre-échange entre l'Union européenne et l'Australie, malgré que l'UE soit le 3ème partenaire commercial de l'Australie. Il est donc primordial de respecter une série de règlements obligatoires.
  • La déclaration du fabricant, ou le permis d'importation, en fonction des besoins propres au type de la marchandise.
  • Le formulaire de marchandises dangereuses : en cas de transport de biens dangereux, le fournisseur sera tenu de remplir et d'inclure les différents formulaires concernant le transport de marchandise dangereuse. Les marchandises dangereuses sont classées selon l'Organisation Maritime Internationale (IMO, de l'anglais International Maritime Organisation) ainsi que par l'Association internationale du transport aérien (IATA, de l'anglais International Air Transport Association).
  • Autres documents spécifiques à votre marchandise : En fonction du type de votre bien, vous pourriez nécessiter de documents spéciaux. Si vous choisissez d'importer des aliments par exemple, vous pourriez nécessiter d'un permis d'importation, ou de certificats sanitaires.

Après la réservation de votre vol, le contrat de transport et le service seront décrits dans une lettre de transport aérien. Généralement, vous pouvez suivre l'envoi de vos marchandises en ligne à l'aide de votre transitaire.

personne-avec-boite-d-expedition-concept-isometrique-produit-gratuit-vectoriel

L'arrivée des marchandises dans le pays d'importation

Lorsque vos biens arriveront sur le territoire d'importation, ils devront passer par de multiples étapes.

Lors du voyage de vos biens, le transitaire débutera la procédure de dédouanement afin qu'ils puissent arriver sur le sol du pays (dans notre cas, sur le sol australien) en ayant payé au préalable les droits et la GST (de l'anglais Goods and Services Taxes).

Une fois que la marchandise est arrivée, elle est directement confiée à un "CTO" (de l'anglais Cargo Terminal Operator). En raison de la législation douanière, les "CTO" s'assure de la sûreté du terminal de fret ainsi que des biens assujettis au contrôle de la douane. C'est par ailleurs cet organisme qui sera chargé de séparer les produits en attente d'être enlevés.

composition-isometrique-militaire-couleur-beige

La lettre de transport aérien principale

La lettre de transport aérien principale (MAWB, de anglais Master Airway Bill) fait référence à un connaissement aérien établi pour chaque marchandises couvertes par une, voire plusieurs, lettres de transport aérien "maison" (HAWB, de l'anglais House Air Waybill, qui signifie un connaissement aérien délivré par un manutentionnaire, faisant office de transporteur)

Si votre expédition a été réalisé via une lettre de transport aérien principale, vos biens seront dans la majorité des cas regroupés dans une seule et même expédition.  À leur arrivée dans leur pays d'import, ils seront placés vers une structure appartenant à la douane afin qu'ils soient dégroupés, c'est-à-dire que le fret sera séparé en fonction de leurs adresses finales.

Au sein de la structure appartenant à la douane, cette dernière sera informée de la réception de la marchandise via l'émission d'un rapport de sortie. Ce rapport de sortie mentionne chacun des détails du fret aérien arrivé sur le territoire.

Pour encore connaître davantage sur les obligations concernant la déclaration de sortie, vous pouvez vous rendre sur le site de l'Australian Border Force.

La lettre de transport aérien direct

La lettre de transport aérien direct, aussi appelé connaissement aérien direct (LTA ou DAWB, de l'anglais Air Way Bill) est un document délivré dans le cas où le fret est acheminé par une compagnie aérienne sans House AirWay Bill. 

Les marchandises utilisant l'expédition directe sont généralement des biens dont leur besoin est immédiat. Dans ce cas de figure, le fret ne nécessitera pas de groupement (et donc pas de dégroupement à l'arrivée) et pourra être enlevé dircetement auprès du CTO.

Le transport des marchandises de l'aéroport à la destination finale

Lorsque vos marchandises ont été dédouanées et enlevées, elles pourront être récupéré par un transporteur, afin de la livrer à destination.

Afin de faciliter la manutention de vos biens, des dispositifs mécaniques sont installés à l'intérieur des véhicules transportant la marchandise.

Veillez également à consulter les heures d'ouverture des points de livraison, afin de s'assurer de la livraison de marchandises dans les délais prévus.

Pour identifier ces différentes informations clés, votre transitaire collaborera avec vous.

DocShipper France | Approvisionnement - Contrôle qualité - Logistique

Bienvenue dans la branche française du groupe DocShipper, votre assistant import/export ! Profitez enfin d'un partenaire fiable pour vous accompagner sur l'ensemble du processus : approvisionnement, contrôle qualité, mise en conformité, transport international, dédouanement, distribution B2C... On ne s'improvise pas expert en logistique alors focalisez-vous sur la recherche de client et le développement de votre business, nous prenons en main le reste !

La communication est importante, c'est pourquoi nous nous efforçons de discuter de la manière la plus appropriée pour vous!

Les commentaires pour cette publication sont fermés.